Université de Lomé : face aux difficultés, l’ASET annonce une « grande AG »

3 semaines passé(e)s
3646 vues

L’ASET décrie la défaillance dans les emplois du temps, qui ne facilite guère la bonne marche des études

« Le déroulement des cours reste un véritable casse-tête chinois », c’est une désolation que l’Association des étudiants du Togo (l’ASET) a exprimée ce mercredi 17 mars 2021 face à la presse. Il s’agit là, en vérité, d’un malaise au sein de la communauté estudiantine qu’exprime l’ASET. En tout cas, elle dit ne pas être d’accord sur l’organisation des cours à l’université de Lomé et interpelle les autorités.

L’Université de Lomé continue de briller par ses nouvelles infrastructures. En terme académique et social, il y a « une avancée louable », reconnaît l’ASET. Mais tout n’est pas rose comme on pouvait le croire. Là où le bât blesse deux mois après la rentrée, c’est l’organisation des cours sur le campus.

L’ASET décrie la défaillance dans les emplois du temps, qui ne facilite guère la bonne marche des études.

« Nous reconnaissons que la situation sanitaire liée à la Covid-19 impose une organisation des activités académiques, mais deux mois après la rentrée universitaire, il est honnête de reconnaître la forte défaillance de l’organisation mise en place. Des emplois du temps variants et variables, aux cours en ligne qui marchent à peine avec une application (moodle) qui tantôt fonctionne, tantôt non… Bref, le déroulement des cours reste un véritable casse-tête chinois », s’est indigné Yassar KAGNINA, le président de l’ASET.

Selon lui, l’organisation ne facilite pas les choses aux étudiants surtout les nouveaux étudiants, qui dit-il « sont dans un total désarroi ».

Face aux difficultés, l’ASET interpelle les autorités gouvernementales et appelle les autorités universitaires à repenser l’organisation afin de proposer un système plus adéquat et plus facile aux étudiants.

A lire aussi:

L’association dirigée par M. Yassar KAGNINA, dit être disponible aux autorités pour discuter d’une solution plus adéquate. Mais elle annonce dans la foulée, une Assemblée générale (AG) de concertation avec tous les étudiants de l’UL.

C’est « une AG qui nous permettra de déterminer les grandes orientations et de prendre des décisions pour notre vie étudiante » a fait comprendre le président qui appelle d’ailleurs les étudiants à se mobiliser lorsque le mot d’ordre sera lancé.

Vers des jours mouvementés sur le campus ? C’est le wait and see.

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *