Togo/Santé : journée mondiale de lutte contre le SIDA, une campagne de dépistage marque l’évènement au Togo

3 semaines passé(e)s
44 vues

Le monde entier a célébré ce samedi 1 décembre la journée internationale de lutte contre le SIDA. Au Togo, l’évènement a été marqué spécialement par une campagne de dépistage. 

« Connais ton statut », c’est le thème retenu pour  la journée. Il invite donc chacun à connaître son statut sérologique vis-à-vis du VIH. Et cette année, c’est Tohoun, chef-lieu de la préfecture du Moyen Mono, ville d’environ 64.000 habitants, située à l’Est du Togo, qui a abrité le lancement des manifestations devant marquer la célébration au Togo.

Selon le Conseil National de Lutte contre le SIDA et les Infections Sexuellement Transmissibles (CNLS-IST), l’activité principale des manifestations est la campagne de dépistage du VIH qui est à sa 9e édition. Selon le Conseil National de Lutte contre le SIDA et les Infections Sexuellement Transmissibles (CNLS-IST), l’activité principale des manifestations est la campagne de dépistage du VIH qui est à sa 9e édition. 

Au Togo, la prévalence du VIH dans la population générale est estimée à 2,5% en 2013. Selon les estimations de  2017, la prévalence serait de 2,1%. L’épidémie du VIH au Togo est de type généralisé et féminisé avec une prévalence deux fois plus élevée chez la femme (3,1%) que chez l’homme (1,7%). La tendance se confirme chez les jeunes de 15 à 19 ans où elle est 4 fois plus élevée chez les jeunes filles (0 ,4%) que les jeunes garçons du même âge (0,1%).

On estime à 105.000 le nombre de Personnes vivant avec le VIH (PVVIH) au Togo et 69.466 qui sont inscrits dans les structures de prise en charge. 752 PVVIH (adultes, adolescents et enfants) ont été mises sous traitement ARV.

Pour les prochaines années, l’ONUSIDA mise sur l’importance d’une approche dite des « 5 C » à savoir : consentement, confidentialité, conseil, conformité des résultats du dépistage et connexion à la prévention, aux soins et au traitement.

 

Selfich Arouna

 

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *