Togo: une « semaine noire» annoncée contre la vie chère

3 semaines passé(e)s
2650 vues

Au Togo, la vie chère est grandissante. Chez les bonnes dames, sur le marché et même dans les stations d’essence

Au Togo,  la vie chère est grandissante. Chez les bonnes dames, sur le marché et même dans les stations d’essence, les produits sont à la hausse depuis quelques semaines. Dépassés par cette vie chère, les togolais veulent exprimer leur indignation et dénoncer le fléau avec « la semaine du noir ».

Il s’agira pour la population de porter du noir durant toute  une semaine. Et ce sera du lundi  12 juillet au Dimanche 18 juillet 2021.

« Notre quotidien, c’est la faim, la maladie, la misère, le suicide, la dépravation des mœurs et la mort. C’est dans ces conditions que le gouvernement de Faure Gnassingbé, qui compte par ailleurs 9 femmes ministres, choisit de rester insensible à notre misère, aggravée par la crise sanitaire du coronavirus. Pire, il augmente le prix de l’essence, du péage, de l’électricité, accélère la pression fiscale sur les marchés, et les petites et moyennes entreprises, provoquant le marasme économique, l’inflation et la flambée des prix des denrées alimentaires et des produits de première nécessité », indique une note du Mouvement Pyramique, organe initiateur de la campagne.

L’objectif, c’est de faire savoir aux dirigeants  les peines  des populations à se procurer des produits, surtout de premières nécessités, afin que la situation soit revue pour cette population déjà affaiblie par l’impact économique de la pandémie au Coronavirus.

Il réclame entre autre, la « suppression de toutes les augmentations de prix sur l’essence, le péage et l’électricité », l’augmentation du salaire minimum garantie à 50 000 fcfa ».

Source: lexpressinternational

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *