Togo/Processus électoral Apaisé : la CNLPAL se met à l’œuvre

11 mois passé(e)s
337 vues

Maintenir le climat apaisé au sein des populations et éviter l’extrémisme religieux pendant la période électorale que le Togo va connaître en début d’année 2020. C’est ce à quoi s’attèle la Commission Nationale de Lutte contre la Prolifération, la circulation et le trafic illicite des Armes Légères et de petit calibre ( CNLPAL) en initiant une série de sensibilisation à l’endroit des responsables des confessions religieuses, des chefs traditionnels et des organisations de sociétés civiles, comprenant notamment les associations de femmes et des jeunes sur l’ensemble du territoire.

La CNLPAL veut donc un processus électoral apaisé. Et il met à contribution différents acteurs. La série de rencontres d’échange a débuté lundi 23 décembre avec les Chefs de la Zone d’Agoè. Le message principal, c’est « sensibiliser à la lutte contre l’extrémisme religieux et à l’apaisement social en prélude au processus électoral de 2020 ».


L’objectif de ces rencontres à l’endroit des Chefs traditionnels et religieux, « c’est pour qu’ils puissent parler des messages de paix et de l’extrémisme religieux aux populations et aux fidèles des églises afin que la paix règne au sortir des élections », a expliqué M. Jonas Baka, secrétaire permanent de la CNLPAL.


Après la rencontre avec les Chef d’Agoè, c’est le tour de ceux de Bè. Le même message a été au centre des discussions. Ils ont été sensibilisés en effet, à tenir des propos de paix afin de ne pas inviter la violence au sein des populations.


À Agoè et Bè, les activités ont été respectivement lancées par le préfet Colonel Awate Hodabalo et Agbotsè Komla. Après Lomé, la CNLPAL apportera le même message aux leaders religieux, chefs et sociétés civiles de toutes les régions du pays.

Stan A.

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *