Togo/Préfecture des Lacs : la société SAD soumet la population d’Amedehoevé au calvaire

6 mois passé(e)s
275 vues

Secouement des habitations, dégradation des murs et des maisons, eaux de puits inutilisables, route impraticable ; la société SAD soumet les populations d’Amedehoevé dans les lacs au calvaire. Le Président Faure Essozimna urgemment interpellé!

Situé dans la préfecture des lacs, sur la route de Dagué, le village d’Amedehoevé est soumis à un calvaire par l’exploitation de sable par la Société Africaine de Dragage ( SAD), une société béninoise qui met en péril la vie des populations. La pratique de dragage et d’exploitation irrégulière de sable à la berge du Lac Togo laisse le village dans un état désastreux et lamentable occasionnant des cris d’alarme et de détresse de la population Amedehoevé. Qui pour leur venir en aide ?

Suite au mécontentement de la population d’Amedehoevé, et malgré les multiples interpellations de la dite population, des autorités locales, même les courriers adressés aux différents ministères , force est de constater que les cris d’alarme et de détresse ne font pas écho favorable auprès des autorités et cette société continue d’exploiter le sable de la berge et des abords du village exposants le littoral et les populations riveraines à un péril imminent.

Vibration de la terre et secouement des habitations, dégradation des murs et des maisons, route Dagué – Amédéhoevé devenue très impraticable, les bruits des machines de dragues même nocturnes troublent le repos, le sommeil et la tranquillité de paisibles citoyens. Les canaux débouchant sur le lacs, bouclés empêchant les activités de toute la population, le seul terrain de football et de sport du village est devenu le site d’exploitation de la SAD, les eaux des puits devenues inutilisables.

Une visite d’un de nos reporters dans cette localité lors de la sortie massive des populations pour dénoncer et s’opposer à la pratique de dragage et d’exploitation de sable à la berge a permis de toucher du doigt les réalités. « l’eau des puits était propre à utiliser. Dès l’arrivée de la SAD, l’eau est devenue impropre à l’utilisation. Ceci entraîne des maladies, surtout des maladies diarrhéiques à nos enfants. Nos Champs sont devenus des fosses, ce qui nous pousse à rester affamés. Nous demandons au Président,son Excellence Faure Essozimna Gnassigbé de nous venir au secours », a laissé attendre un natif du village Amedehoevé .

Des mesures appropriées du gouvernement s’impose donc pour faire cesser ces pratiques sauvages de la SAD pour ainsi permettra à ce village de retrouver sa vie normale.

Les actes de la SAD envers cette population ne sont nullement en adéquation avec la politique mise en place par le Président Faure Gnassingbé. La SAD, est-elle décidée à saboter la politique du Chef de l’Etat ? Ou c’est pour faire une contre campagne de Faure Gnassingbé, surtout ce dernier est en courses pour la présidentielle. Toute éventualité est évidente et donc Faire Gnassingbé doit faire de cette affaire, un cas urgent à régler au plus vite.

Julien SEGBEDJI

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *