Togo : pour une économie sociale solidaire, Innocent Kagbara lance le projet « 5000 bourses »

2 mois passé(e)s
303 vues

Togo : pour une économie sociale solidaire, Innocent Kagbara lance le projet « 5000 bourses »

Annoncé depuis des semaines déjà, le projet « 5 000 bourses, étudiant entrepreneur social » a été lancé ce mercredi 19 août à Lomé. Une initiative de l’honorable innocent Kagbara avec l’association RAFSET et de l’IAEC en partenariat avec le collectif national pour l’Emploi des jeunes (CNEJ) et l’Agence française pour le développement (AFD). L’idée, c’est de former et soutenir les jeunes porteurs de projets d’entreprises fiables.


Il s’agira concrètement d’octroyer 5000 bourses d’études aux jeunes suivant plusieurs critères à savoir « être un Africain résident en Afrique, parlant couramment le Français, avoir des difficultés à poursuivre ses études supérieures et avoir un projet d’entreprenariat social fiable ».


Le projet démarre dès la nouvelle rentrée académique et suivra des étapes notamment : la phase communication, l’enregistrement des postulants, et la sélection des bénéficiaires.


Après étude minutieuse des dossiers et projets des postulants, les étudiants retenus, seront formés, et seront accompagné dans la concrétisation de leurs projets. Les cours et les évaluations se feront seulement en ligne à travers une plateforme mise en place à cet effet. Et cela en lien avec les mesures restrictives instaurées contre le covid 19.


« Nous ne voulons plus former des chômeurs, mais des champions de l’entreprenariat. À chaque pays de fabriquer ses entrepreneurs. À travers ce projet, nous allons fabriquer de vrais entrepreneurs capables de servir le Togo. Il ne faut pas que le problème financier soit un obstacle pour les porteurs de projet d’entreprise. Nous allons mettre des incubateurs à la disposition des bénéficiaires, les suivre pour qu’ils réalisent leurs rêves et aussi créer d’emplois à d’autres jeunes », a expliqué Innocent Kagbara.


La formation ainsi que la réalisation et le suivi des projets seront gratuites mais les porteurs seront tenus d’investir une partie de leurs revenus dans le social, car, martèle l’honorable Kagbara innocent, « Il faut qu’on aille à l’entrepreneuriat social et une économie sociale solidaire».

Stan A.

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *