Togo : la Police fait échouer un braquage à Lomé, un malfrat neutralisé (les faits)

11 mois passé(e)s
2171 vues

Le Sieur Agbessi peut dire merci à son Dieu pour s’être sauvé d’un braquage dont sa moto a été objet dans la nuit du samedi 7 décembre au Dimanche 8 décembre. Grâce à l’intervention rapide des éléments du groupement d’intervention de la police nationale (GIPN), le braquage a échoué et un des malfrats tué par Balle. Que s’est –il réellement passer ?

Il sonnait 1 h 30 minutes environ quand le conducteur de Taxi (Z-man) nommé Agbéssi arrive à la douane d’Adidogomé (banlieue Nord-Ouest de Lomé) avec sur sa moto une fille qu’il a remorqué depuis le quartier Nyékonakpoé, pour un trajet allé et retour. Après avoir dépasser le rond-point (ancienne douane Adidogomé) et pendant qu’il s’engage dans une ruelle, le Z-man aperçoit devant lui un individu lui barrant a route avec une moto, il est face aux braqueur.


« A peine quelque mettre du goudron, il y a quelqu’un qui est venu me couper la route avec sa moto en même temps, il y a un autre qui est sorti de la gauche et un troisième sorti de ma droite armé de machette. Pris de peur, je suis descendu de la moto avec l’idée de trouver une pierre à Coté. Au moment de tourner, j’ai vu les agents de sécurité qui passaient à bord de leur véhicule. C’est là, j’ai crié très fort et rapidement, ils sont venus à notre niveau » a laissé entendre le conducteur de taxi moto.


Étant face à la police, le groupe de braqueurs s’est dispersé en se scindant en 2 voies. La police entame donc une course-poursuite au groupe qui détenait la moto volée. « Au cours de leur progression, les malfrats se sont scindés en deux groupes. Dans sa course-poursuite, le véhicule de police a été accidenté en raison de l’étroitesse de la ruelle. Contraint de continuer leur progression à pied, les agents ont du faire usage de leurs armes pour stopper le malfrat qui escaladait le mur d’une maison pour s’échapper après avoir abandonné la moto volée » a expliqué Commissaire de Police Douti Yendoubé , Commandant de la brigade de recherche et d’investigation de la DCPJ.


Aussi ajout-il « Malheureusement ce dernier a été atteint mortellement par les coups de feu. La fouille de ce dernier a permis de retrouver un téléphone portable et une carte d’électeur portant l’identité Zognran Komi, 40 ans, carreleur demeurant à Sagbado ».

On note également dans cette affaire, des blessés parmi les éléments de patrouille suite à l’accident du véhicule.

Il faut rappeler que la fille remorquée par le Z-man a disparue dès que la scène a commencé dans la ruelle. Est-elle complice des braqueurs ? Nul ne saurai répondre.


La police quant à elle, rassure la population : « La police nationale tient à rassurer la population togolaise qu’elle veille à lui assurer une meilleure sécurité » notifie le Commissaire de Police Douti Yendoubé.

Stan A.

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *