Togo/Hold-up électoral : Mgr Kpodzro appelle la communauté internationale au secours

5 mois passé(e)s
1548 vues

Togo/Hold-up électoral : Mgr Kpodzro appelle la communauté internationale au secours

Pas question de laisser passer le hold-up ou de digérer les résultats proclamés par la CENI le 23 février dernier. Pour la dynamique Kpodzro, le vrai gagnant du scrutin de 22 février reste Mr Agbeyomé Kodjo Gabriel. Et à travers une déclaration, Mgr Fanako Kpodzro annonce une manifestation programmée sur le vendredi 28 février pour revendiquer la victoire d’Agbeyomé a lui volée par CENI pour le candidat d’Unir, Faure Gnassingbé avec 72,36 % des suffrages.

« J’ai suivi avec une grande indignation la plaisanterie de mauvais goût que nous a servi la CENI sous ordre la nuit dernière en proclamant les soi-disant résultats du scrutin présidentiel du samedi 22 février 2020 qui a donné pour gagnant, le chef de l’État sortant, pourtant vomi par la population » a déclaré Mgr Kpodzro avant de lancer l’assaut.

« Je lance un vibrant et solennel appel à tous les Togolaises et togolaise épris de désir de vérité et de liberté aussi bien de l’intérieur du pays que de la diaspora à se mobiliser de façon dynamique et décisive en vue de faire échec à cette manœuvre grotesque et répugnante digne d’une époque longtemps révolue qui tend encore une fois à voler la victoire du peuple togolais après 54 ans de dictature » dit-il.


Evêques, les pasteurs, imams, le prélat fait appel à toutes les forces possibles pour se joindre à lui pour déclencher la mobilisation afin de rétablir la vérité des urnes.


Il demande à la communauté internationale de ne pas être complice de ce qu’il appelle le « hold-up ». « Je supplie la communauté internationale notamment les grandes puissances planétaires dont la France, l’Allemagne et les Etats unis, de ne pas se rendre complice des tenants de ce Holdup électoral et d’user de tout leur pouvoir pour faire rétablir la vérité des urnes de ce peuple qui n’a que trop souffert des injustices d’un pouvoir inique qui n’a aucun respect des principes et droits élémentaires qui régente la gouvernance des peuples ».


Et pour montrer la voie de l’honneur et de la responsabilité aux jeunes, le prélat invite toutes les personnes du troisième âge à se joindre à lui dans le cadre d’une marche pacifique de revendication de la victoire des forces du bien sur celle du mal, ce vendredi 28 février sur l’ensemble du territoire national.


En tout cas, ce serait affirme-t-il « la meilleure manière d’indiquer la voix de l’honneur et de la dignité aux jeunes qui tardent à prendre leur responsabilité. »
Il annonce également « l’observation de trois jours de jeunes et de prière et de louange au seigneur pour la délivrance de la terre de nos aïeux, sans effusion de sang avant la fin de ce mois de février ».

S.A.

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *