Togo : les experts africains de la statistique du travail et de l’emploi en atelier à Lomé.

5 mois passé(e)s
442 vues

Réactualiser la connaissance des experts de la statistique du travail, de l’emploi et de la sous-utilisation de la main d’œuvre. Voilà la préoccupation première d’un atelier de qui est ouvert lundi 16 avril 2018 à Lomé aux experts. C’est une initiative de l’Observatoire Economique et Statistiques d’Afrique Subsaharienne (AFRISTAT) en collaboration avec l’Organisation Internationale du Travail (OIT).

Ils sont une vingtaine de pays africains à être représentés par des experts pour suivre cet atelier régional de renforcement de capacité en statistique de travail. La cérémonie d’ouverture des travaux a eu lieu en présence de M. Edmond Comlan AMOUSSOU et de Sileté Pascal ADOGLI, respectivement Directeur général de l’Agence Nationale pour l’Emploi (ANPE-Togo), et Représentant d’AFRISTAT.    

Les objectifs de la rencontre sont multiple. Il s’agit en effet, de façon spécifique, de permettre aux experts de la statistique de mieux comprendre le contenu de la nouvelle résolution concernant les statistiques du travail, de l’emploi et de la sous-utilisation de la main d’œuvre, de réviser la liste minimale d’indicateurs de suivi du marché de l’emploi et de la formation professionnelle et enfin prendre en compte la définition les concepts dans l’élaboration du questionnaire sur l’emploi.  

« Il est important d’avoir des outils un peu plus améliorés qui restituent la réalité de nos marchés de l’emploi. Souvent lorsque nous donnons des taux de chômage assez bas, nous sommes critiqués. Donc l’union africaine avec les experts d’ AFRISTAT ont pris une résolution pour requalifier les différents concepts de mesures statistiques  du marché du travail et de l’emploi. Il s’agit donc pour eux de regarder les nouveaux outils de collecte auprès du secteur informel, des entreprises, et des ménages de tel façon que lorsque nous voulons dialoguer avec les universitaires et même avec les autorités, nous ayons la mesure un peu plus juste ». A expliqué Edmond AMOUSSOU, Directeur de l’ANPE. Et d’ajouter qu’« Il s’agit pour les participants de contribuer à améliorer et puis finalement qu’on ait des meilleurs outils possibles pour que demain quand on donnera le taux de chômage et de l’emploi, nous pussions les donner très régulièrement et puis que vous soyez situé sur l’ampleur du phénomène et qu’on puisse mieux la dresser ».

Un tel atelier est d’une grande importance d’autant plus que lorsque l’autorité politique veut évaluer ses politiques et les corriger, elle doit avoir, les données appropriés, la mesure juste du phénomène. Dans le cas contraire, l’on dépensera assez d’argent pour des programmes publics mais passer à côté des objectifs et resultats 

Notons que le taux de chômage au Togo s’élève à 3,5 % et celui du sous-emploi vari autour de 28 et 30%.  

Stanislas Aziato

 

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.