Togo : Bientôt une plateforme des OSC pour le suivi des recommandations EPU et organes des traités

8 mois passé(e)s
926 vues

Bientôt la société civile togolaise aura une plateforme pour un bon suivi de la mise en œuvre des recommandations de l’EPU à l’endroit de l’Etat togolais.  Une table ronde a été organisée à cet effet aux acteurs ce vendredi 09 Février 2018 à Lomé.

Plusieurs personnalités des institutions d’états ou non impliquées dans les questions de droits de l’homme ainsi que des professionnels des médias ont pris part à cette table ronde initié par le Bureau Afrique du Centre pour les Droits Civils et politiques (CCPR Centre).

L’objectif visé par les organisateurs, c’est de rendre opérationnel un mécanisme indépendant et crédible de la société civile en vue de l’évaluation de la mise œuvre des recommandations de l’EPU et organes des traités. Cette évaluation va porter essentiellement sur les cinq thématiques des recommandations notamment la liberté de manifestation et de réunion ; le droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de la personne ; l’impunité ; la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants et enfin les groupes vulnérables (femmes, enfants, personnes handicapée)

Cette initiative viendra donc remédier au manquement des OSC en ce qui concerne la non production de rapport fiable sur l’évolution de la mise en œuvre des recommandations EPU et organes des traités. « Convaincu qu’un tel objectif est un impératif, un certain nombre d’acteurs travaillant sur les droits civils et politiques et partageant des valeurs communes au regard des actions menées ensemble par le passé initient une plateforme alternative de suivi de la mise en œuvre des recommandations issues des mécanismes onusiens », a déclaré André Kangni AFANOU, Coordonnateurs Afrique du CCPR Centre.

Avant de faire place au grand débat entre les cinquante (50) participants à cette table ronde, ces derniers ont suivi des communications sur les cinq (5) thématiques des recommandations. Les bases sont ainsi posées pour l’opérationnalisation d’un mécanisme alternatif de suivi de la mise en œuvre des recommandations des instruments onusiens relatives aux droits civils et politiques.

Rappelons que ce énième atelier du CCPR Centre (Bureau Afrique du Centre pour les Droits Civils et politiques) s’inscrit dans la droite ligne de son ambition d’outiller les défenseurs des droits de l’homme au profit du renforcement des droits humains et le suivi des recommandations EPU et organes des traités.

La Rédaction

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.