Sport/échec à répétition : le Togo, a-t-il péché contre le football?

5 mois passé(e)s
750 vues

Sport/échec à répétition : le Togo, a-t-il péché contre le football?

CAN Cameroun 2020, CHAN Cameroun 2020, CAN U-20, U-17, le Togo était engagé sur tous les tableaux. Mais  compétition après compétions, le pays est éliminé sur les différents fronts. Ce fait qui devient finalement habituel sinon ordinaire, commence par inquiéter plus d’un. Pourquoi plus rien ne marche pour le Togo en matière de football? C’est la question que se posent les amoureux de la chose footballistique.

L’échec s’érige finalement en règle et devient banal au niveau du football Togolais. Chaque année, le pays engage les joueurs dans des compétitions continentales et sous-régionales avec quelques fois des moyens colosaux, mais pour au finish, un gros rien. 

On a l’impression que le Togo a péché contre le football ou que cette discipline est en purgatoire au Togo.

La première indignation pour les amoureux du ballon rond, est venue des Éperviers A qui s’étaient fait éliminer pour la CAN Cameroun 2020. S’en est suivie l’élimination en phase de poule des U-20. Un second coup dur pour le public sportif togolais. Comme si ça ne suffisait pas, les Éperviers A’ , malgré leur prestation appréciable lors du CHAN, passent quand même à côté de la qualification pour le quart de finale. Une troisième fois qui indique clairement qu’il y a un problème. Pour la seule fois que le pays a passé avec admiration la phase de groupe, lors de l’UFOA -B comptant pour les éliminatoires CAN Maroc U-17, il a fallu que surgisse une histoire d’irrégularités sur l’âge des joueurs pour disqualifier l’équipe togolaise.

Lire aussi: 


Le ciel semble tomber sur le foot togolais. Qu’est-ce qui ne va pas? Se demandent les plus avisés. Pour ceux qui croient en la spiritualité, le football togolais est sous l’emprise d’un sort jeté sur lui. Ceux qui veulent être plus techniques, estiment que c’est un manque de politique sportive sinon une vision claire pour le football qui fait naviguer à vu le Togo.

Une chose qui n’est pas fausse, puisque depuis 2006 que les problèmes sont nés, il manque un diagnostic sérieux pour régler le problème à la source et pour de bon. Certains des acteurs proposent que le Togo fasse une trêve de deux (2) ou trois (3) ans, s’abstenir de toutes les compétitions, et profiter de la trêve pour refonder les différentes équipes, refaire le football à la base afin de répartir sur une bonne base.

Tout ceci ne sera possible que lorsque les autorités décideront de faire du sport une véritable aubaine de business, pourvoyeur d’emplois pour les jeunes a l’image du foot européen.  

Repenser carrément le football. Redéfinir le fonctionnement des clubs, faire d’eux de véritables clubs avec tout ce qui va avec notamment les infrastructures adéquates. Aussi, faudra-t-il relever le niveau du championnat en y mettant les moyens.

Et puisque le football n’aime pas le bruit, il serait aussi nécessaire de faire la paix dans le milieu sportif avec tous les acteurs qui sont aujourd’hui dans l’ombre frustrés pour avoir subis des désagréments mais oubliés. 

Tout un tas de solutions à envisager. Ce qui nécessite vraiment une prise de conscience et une volonté des premières autorités du pays à refaire l’image du football. Cela en vaut d’ailleurs pour tous les sports qui aujourd’hui sont à la traîne.

Stanislas M.

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *