Santé : SPRING pour une tolérance zéro contre les moustiques au Togo

7 mois passé(e)s
500 vues

 

La société SPRING part en guerre contre le paludisme au Togo. Il s’agit en effet pour cette société d’aider la population à venir à bout de ce mal à travers de nouvelles stratégies, sures et efficaces. Qu’en est-il exactement et Comment doit-on procéder ? La question a fait l’objet d’une rencontre entre les initiateurs et la presse le vendredi 20 Avril 2018 à Lomé.

Arriver à une tolérance zéro contre les moustiques en Afrique et au Togo, c’est le crédo de la société SPRING qui apporte une autre manière de faire à toute la population. Si malgré les efforts fournis par les gouvernants, cette maladie causée par l’anophèle femelle, continue de ravager les populations, il y a lieu de réfléchir sur la méthode et c’est justement ce que fait SPRING sarl.

Il faut donc dépasser les méthodes habituelles et faire l’expérience de ce que d’autres ont utilisé ailleurs pour réussir ce pari. « Il est question d’apporter un élément essentiel dans la lutte contre la malaria et cet élément essentiel c’est la lutte vectorielle ». A signalé l’un des initiateurs du projet Kodjovi ATTIOGBE avant d’expliquer que « la lutte vectorielle consiste à tuer les moustiques vecteurs du paludisme ».

Démoustication, désinfection, fumigation, désinsectisation sont les pratiques nouvelles de SPRING sarl pour éradiquer le mal.  Il s’agira justement de tuer les larves de moustiques dans les eaux stagnantes à travers la pratique du Bti (bastille de thuringiensis israelensis ), démoustiquer les maisons et agglomerations.

Le Bti, à en croire M ATTIOGBE, empêche les larves de moustiques de se développer et il peut être utilisé dans les bassins de rétention, les abreuvoirs, les citernes d’eaux.

 

L’objectif de SPRING sarl en initiant ce projet, c’est en premier lieu contrôler la population des insectes nuisibles par la lutte anti vectorielle intégrée, surtout les moustiques en vue de réduire leurs populations de près de 90% en deux (2) ans et par conséquent réduire le fléau du paludisme. Ensuite, c’est de créer des centaines d’emplois chaque année au Togo en vue de réduire le taux de chômage.  Et enfin, redynamiser indirectement le secteur du tourisme et les activités hôtelières au Togo.

SPRING Sarl appelle donc à la conscience collective de toute la population pour venir à bout de ce mal et appelle celle-ci à adhérer aux services de SPRING sarl en souscrivant via le numéro (228) 92 88 04 88.

Stanislas Midodzi

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

WordPress spam bloqué par CleanTalk.