Retro 2019/Acte 1 : Où sont les passerelles tant promises par Aboka Kossi ?

6 mois passé(e)s
364 vues

L’un des travaux du budget exercice 2019 des préfectures du Golfe et d’Agoè-Nyivé est l’installation des passerelles sur les grands boulevards des deux (2) préfectures. L’idée, c’est de soulager les personnes âgées et les enfants qui éprouvent des difficultés à traverser les boulevards de la capitale. L’annonce de ces travaux a ému plus d’un. Mais nous voici à la fin de l’année, et rien de cette promesse ne connaît une réalisation à part un grand silence.

« A Lomé maintenant nous avons de grands boulevards et la traversée est souvent difficile pour les personnes âgées et les enfants. Donc nous avons prévu cette année, construire des passerelles dans la préfecture du Golfe et d’Agoè-Nyive pour que les gens puissent facilement traverser ses grands boulevards qui sont construits ».

C’est en ces termes que M. Agbenyega Kossi ABOKA, ancien président de la délégation spéciale de la préfecture du Golfe, (actuel maire de Golfe 5), annonçait l’implantation des passerelles ainsi que les réalisations auxquelles servira le budget de 2019. C’était le lundi 11 mars 2019, lors du début des quatre (4) jours de travaux devant permettre d’étudier et valider le budget annuel des deux préfectures.

Le budget exercice 2019 annoncé, était de 8. 958. 816. 316 F cfa. Cette somme selon M. Aboka, est destinée non seulement à réaliser des passerelles, mais aussi à servir à la construction des bâtiments scolaires, d’Etat civil, des magasins, les marchés, la création des espaces verts et à assumer le fonctionnement des deux préfectures.

À ce jour, parmi tous les éléments annoncés, l’on n’est pas en mesure de percevoir réellement sur le terrain leur effectivité dans le Golfe et Agoè-Nyivé comme promis. Et si tant est que l’installation des passerelles fait partie des 8. 958. 816. 316 F cfa, où est donc passé la somme prévue à cet effet ? Est-ce que les autres réalisations ont été effectives ? Si non, à quoi serviront les lignes qui leurs sont destinées ? Autant de questions que l’on se pose sans trouver de satisfaction puisqu’il n’y aura pas de compte à rendre pour situer l’opinion.

Une Chose est sûre, les personnes âgées, les enfants, les personnes frappées de handicap vont encore attendre longtemps pour avoir les passerelles qui selon M. Aboka Kossi vont leur permettre de traverser facilement les grandes routes de Lomé.


Stan A.

La rédaction d’Afriquedirect.com vous souhaite bonne et heureuse année 2020



Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *