Présidentielle au Togo : Jean-Pierre Fabre veut démarrer son «MANDAT DE DROIT» le 22 février

8 mois passé(e)s
458 vues

Présidentielle au Togo : Jean-Pierre Fabre veut démarrer son «MANDAT DE DROIT» le 22 février

Après avoir passé la première semaine de la campagne à séduire les populations de l’intérieur du pays, le candidat de l’ANC, Jean-Pierre Fabre chute son opération de charme au sud. Il est arrivé hier 16 février à Lomé après avoir animé un grand meeting à Adetikopé (périphérique de nord-ouest de Lomé).

Le message du candidat n’a pas changé, partout où il passe, il expose son projet de société aux populations qu’il soulève partout où il passe. Et l’un de ses principaux messages, c’est garantir « l’Etat de droit » une fois accédé au fauteuil. 

Et l’un de ses principaux messages, c’est garantir « l’Etat de droit » une fois accédé au fauteuil.

Problème de chômage, corruption, manque ou déficit d’infrastructures, agriculture non modernisée, entre autres, tout ceci peuvent bien avoir de solutions s’il y a vraiment un Etat de droit. 

En tout cas, après la garantie du vote que les populations lui ont donné, Mr Fabre dit offrir un Togo sans injustice, impunité, sans détournement de deniers publics ni corruption, dès son assertion au pouvoir le 22 février.

Plus concrètement, le candidat compte changer la pratique agricole, faire bénéficier aux agriculteurs les fruits de leur travail, surtout changer le visage de la filière Café-Cacao. L’éternel problème d’eau à l’intérieur du pays aussi sera vite règle par l’implantation de systèmes de forage un peu partout.

L’opération de charme se poursuit pour Fabre qui était a Afagnan ce lundi 17 où il a également exposé à la population son ambition.

Stan A.

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *