Musique : contre l’héritage colonial empoisonné, Max Heman chante “Bouée de sauvetage”

4 semaines passé(e)s
2564 vues

Si la musique adoucit les mœurs, mais elle les corrige aussi. C’est ce que fait l’artiste togolais Max Heman avec sa musique surtout avec son nouveau titre « Bouée de sauvetage ».

Si la musique adoucit les mœurs, mais elle les corrige aussi. C’est ce que fait l’artiste togolais Max Heman avec sa musique surtout avec son nouveau titre « Bouée de sauvetage ». Un nouveau single dans lequel l’artiste parle de l’interprétation à plusieurs dimensions faite sur la démocratie en Afrique.

Pour lui, si la démocratie est souvent défendue comme source de développement par les Hommes politiques, elle traîne des insuffisances, germes mêmes des problèmes qui minent le continent africain. « La démocratie, est-elle la solution pour le développement de l’Afrique en général et du Togo en particulier ? » se questionne l’artiste dans sa nouvelle chanson.

« La démocratie dans son essence actuelle n’est pas la solution au développement de l’Afrique. Les alternances politiques ne sont qu’un tremplin, changement de chauffeur dans un véhicule qui roule dans la même direction… Celle qui crée, entretien et perpétue la pauvreté, les divisions, les clivages dans des pays où la société, foncièrement tribale et en majorité très peu lettrée a du mal à prendre un repère. Le jeu dit démocratique, ici, est un mobile de plus pour le renforcement des clivages endogènes », estime-t-il dans Bouée de sauvetage à travers lequel l’artiste propose.

« Conseil scientifique » comme panacée

Pour Max Heman, il faut que les autres leaders politiques et d’opinion se mobilisent derrière les dirigeants en place à travers des propositions analysées dans un conseil qu’il qualifie de « scientifique ». « Mettre les peuples au centre du développement et non les exploiter pour ce développement. C’est une prérogative pour les Etats noirs près de 70 ans après les indépendances ». « Nous avons été dominés, faute de science », ajoute l’artiste.

Un appel à Faure Gnassingbé

Dans ce single, l’artiste invite le président de la République du Togo Faure Gnassingbé au secours en appelant à l’unisson et à la mobilisation de toutes les forces vives de la nation. « Faure Gnassingbé est le président en fonction, Président de tous les Togolais. Qu’il fasse tout ce qui est de son pouvoir pour la mise en place de ce conseil ».

L’artiste ne trouve pas la démocratie ni les alternances politiques comme les clés d’un développement du continent noir et naturellement du Togo.

Mi-dodzi

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *