Maurice lance une ligne de crédit pour minimiser les risques du taux de change

7 ans passé(e)s
558 vues

 

La Banque de Maurice a mis à la disposition des exportateurs une ligne spéciale de crédit en devises en vue de minimiser les risques du taux de change tout en tenant compte de l’impact de ces risques sur la stabilité du secteur bancaire et celle du secteur des services financiers en général. L’opération a été suivie de près à la Bourse …

Au cours de la semaine du 6 juillet, l’agence Moody’s Investors Service a revu à la hausse la notation de Maurice, de Baa2 à Baa1. La diversification accrue de l’économie nationale dans des services à forte valeur ainsi que le positionnement du pays en tant que plateforme financière et d’investissement tournée vers l’Afrique et l’Asie, sont parmi les facteurs qui ont valu à Maurice d’obtenir la note de Baa1. Durant le mois dernier, il y a eu un renversement de la tendance de l’indice «Mauritius Exchange Rate Index». L’indice est élaboré par la Banque Centrale de Maurice afin de suivre l’évolution du taux de change de la roupie sur la base de nos échanges commerciaux et revenus touristiques. La roupie s’est dépréciée légèrement après plusieurs mois successifs d’appréciation. La Banque de Maurice a mis à la disposition des exportateurs une ligne spéciale de crédit en devises en vue de minimiser les risques du taux de change tout en tenant compte de l’impact de ces risques sur la stabilité du secteur bancaire et celle du secteur des services financiers en général.

Forte baisse des volumes en juin

L’indice représentatif du marché boursier mauricien, le Semdex a connu pour le mois de juin une baisse de 63% en termes de volume de titres échangé comparé au mois précédent. Pendant la semaine du 25 juin au 29 juin, le Semdex a chuté de 1780.58 à 1775.88 points, ce qui indique une baisse de 0.26%. Les investisseurs se sont réfugiés principalement dans les titres de la Mauritius Commercial Bank (MCB), la Mauritius Development and Investment Trust (MDIT) et la State Bank of Mauritius (SBM). La capitalisation du marché officiel s’établissait à MUR 167.8 milliards à la fin de la séance de la semaine.Les titres qui ont chuté sont principalement Go Life par 20% et Gamma par 5.60 %. Sur l’année en cours le Semdex a chuté par 5.71% alors que le Development and Enterprise Market (Demex) a pour sa part chuté de 2.93%.

Le marché international vu de Maurice

La crise de la dette dans la zone euro a amené le secteur financier à durcir les conditions d’octroi de crédit et a pour conséquence une dégradation de la demande de financement des entreprises et des ménages. L’euro était en hausse face au dollar vendredi après la décision de la zone euro de renforcer l’union économique et monétaire et de mettre en place d’ici fin 2012, un mécanisme qui permettra de recapitaliser les banques directement via ses fonds de réserve. Les dirigeants européens se sont mis d’accord pour allouer un montant de 120 milliards d’euros afin de relancer l’économie. Les principaux marchés boursiers européens, très prudents depuis le début de la semaine, évoluaient en forte hausse a la fin de la semaine. Les taux d’emprunt à 10 ans de l’Espagne et de l’Italie se détendaient très nettement et a dépassé largement les attentes, autorisant notamment d’ici à la fin de l’année, les fonds de secours européens à recapitaliser directement les banques. Les fondamentaux reprennent leurs droits à court terme et cela suscite vraisemblablement une notion positive sur les actions boursiers. Ce n’est qu’a posteriori que le point bas des actions et les investisseurs vont peut être profiter d’une volatilité qui devrait perdurer en essayant de prendre si possible des bénéfices rapides.

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *