L’ESMC bientôt traduit devant la justice par les abonnés en courroux

5 mois passé(e)s
1091 vues

Qu’est devenue l’Entreprise Sociale de Marché Commun (ESMC) ? Deux (2) ans après sa création, les activités annoncées en pompe ont de la peine à être effectives. Ce qui suscite le courroux des abonnés qui menacent d’aller en grève et d’assigner l’ESMC en Justice pour n’avoir pas tenu ses promesses. Ils se sont, en effet, constitués en un comité pour porter les droits des abonnés. 

«… Nous rentrons en grève dans les prochains jours pour réclamer tout ce que vous nous avez promis, qui malheureusement près de 2 ans maintenant en train de s’apparenter à une illusion.» C’est en ces termes que les abonnés de L’ESMC, haussent le ton suite aux promesses non tenues que l’ESMC leur a faite dès ses premiers jours. C’est à travers une lettre que le comité, a adressée à la direction ce 7 janvier 2019. 

Annoncé et lancé en pompe comme la structure qui viendra mettre fin à la vie chère et la pauvreté des Togolais, l’Entreprise Sociale de Marché Commun (ESMC) était vanté par les promoteurs, mais elle suscite déjà le courroux de ses clients. 

En effet, beaucoup doutaient de la crédibilité de l’ESMC qui clamait l’éradication de la pauvreté dès sa naissance. Mais à mainte reprise, les premiers responsables de cette dernière n’ont cessé de rassurer la population de la sincérité et la crédibilité qu’incarne la structure. Il s’agissait pour la population de s’inscrire à 5000 f  et enrôler 10 personnes pour un montant total de 27 000 f et de se faire rembourser en produits alimentaires par l’ESMC. 

Qu’est devenue l’ESMC, jusqu’à quand, les abonnés doivent encore attendre le remboursement ? Sommes-nous objet d’escroquerie financière ? Pourquoi ce grand silence de l’ESMC ? Autant de questions qui hantent l’esprit des clients de cette entreprise. Deux ans après, rien des promesses n’est effectif ce qui donne raison à ceux qui doutaient de sa crédibilité et de la sincérité de ses promesses.  

En tout cas, ils ont assez patienté et ne comptent plus rester les bras croisés face à ce silence de l’ESMC qui « s’apparente à une illusion » selon le comité. Les abonnés seront donc dans les prochains jours en grève et projettent d’ailleurs assigner l’institution en justice : «…Une plainte sera bientôt déposé à la justice pour le préjudice subi » signale la lettre. 

Il est donc temps pour l’Entreprise Sociale de Marché Commun de procéder enfin au remboursement ou du moins réagir pour soulager les milliers de clients ayant souscrits.   

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *