Humanitaire: l’ONU, à la recherche de 41 milliards de dollars

L’ONU a besoin de 41 milliards de dollars en 2022 pour aider 183 millions de personnes. Jamais le nombre de personnes qui ont besoin d’aide « n’a été aussi élevé », a souligné Martin Griffiths, le sous-secrétaire général de l’ONU aux affaires humanitaires.

Les estimations de l’ONU

L’Organisation des Nations Unies a publié, jeudi 2 décembre, son plan d’action pour 2022. Un appel inédit a été lancé pour venir en aide aux 183 millions de personnes parmi les plus vulnérables. En effet, l’ONU a besoin de 41 milliards de dollars (36,2 milliards d’euros) qu’elle espère réunir à travers une trentaine de plans d’action. D’après les estimations du Bureau des affaires humanitaires de l’ONU (OCHA), 274 millions de personnes, soit une personne sur 29 dans le monde, auraient besoin d’assistance en 2022. Ce qui correspond à une hausse de 17% par rapport à cette année. Jamais le nombre de personnes ayant besoin d’aide « n’a été aussi élevé », a confié Martin Griffiths, le sous-secrétaire général de l’ONU aux affaires humanitaires sur le récit de LCI. Fournir de l’aide à autant de gens « ne peut pas durer, et pourtant il faut que ça dure », a-t-il ajouté.

Ces pays où la situation est inquiétante

Hormis la pandémie de Covid-19, le changement climatique a envenimé la situation dans plusieurs pays. Parmi ceux dont les demandes sont les plus élevées figurent l’Afghanistan, l’Éthiopie et la Birmanie. Le Yémen et la Syrie ont également besoin d’aide, mais les voyants sont surtout au rouge en Ethiopie, un pays en guerre depuis plus d’un an. Le rapport de l’OCHA a en effet révélé que 26 millions de personnes dépendent de l’aide humanitaire dans ce pays africain. Dans la foulée, 400 000 sont menacées par la famine. Pour Martin Griffiths, l’Éthiopie présente peut-être la « situation la plus inquiétante. »

En 2020, l’OCHA a apporté de l’aide à 107 millions de personnes, dont un demi-million d’habitants au Soudan du Sud qui ont souffert de la famine. « Sans une action durable et immédiate, 2022 pourrait s’avérer catastrophique« , s’alarme l’OCHA alors que 811 millions de personnes dans le monde sont déjà mal nourries.

La Rédaction avec Linfo

Commenter via Facebook

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *