Guéri de la covid-19, Me Apevon raconte: “J’ai terriblement souffert”

6 mois passé(e)s
8406 vues

Me APEVON conscientise la population après sa guérison du Covid-19

Les témoignages après guérison du Covid 19 se multiplient. Après le Maire de la commune Golfe 4, Jean Pierre Fabre il y a une semaine,  c’est le tour du président des FDR, Me APEVON Dodji de parler de son terrible aventure avec le virus. Ça a été un combat dira Me APEVON. Ce dernier est furieux contre ceux qui continuent de nier l’existence de la maladie. « J’exhorte ces irresponsables et inconscients à revenir sur le droit chemin », a-t-il écrit dans son témoignage avant d’inviter au respect des mesures barrières. « Je vous encourage donc vivement, chers Togolaises et Togolais, à respecter scrupuleusement ces mesures barrières et à vous faire vacciner car il n’y a pas pour le moment d’autres solutions ».  Lisez le témoignage.

TEMOIGNAGE DE Me PAUL DODJI APEVON,

Président National des FDR, après sa guérison de la COVID-19

Chers compatriotes,

Depuis quelques jours, certains cherchent à vérifier des rumeurs qui ont commencé à circuler sur mon état de santé. Pour ne pas laisser s’amplifier ces rumeurs ni laisser les réseaux sociaux en faire leur choux gras, j’ai décidé de prendre moi-même la parole pour vous annoncer que j’ai été victime de la vilaine maladie, la COVID-19, qui fait actuellement des ravages dans le monde entier.

J’ai pris la décision de faire ce témoignage uniquement par souci de renforcer la sensibilisation contre ce virus qui n’épargne personne et contribuer ainsi à sauver des vies.

Je voudrais, avant toute chose, rendre gloire à Dieu le Très Magnifique, le Tout Puissant, le Miséricordieux, l’ALPHA et L’OMEGA, pour m’avoir manifesté son Amour incommensurable durant les moments, oh combien difficiles, que j’ai vécus. C’est Lui qui guérit et c’est Lui qui m’a guéri.

Je voudrais avoir une pensée pieuse pour ceux de nos frères et sœurs qui ont été malheureusement emportés par cette pandémie et particulièrement à ceux d’entre eux qui ont rejoint la demeure céleste au moment où je me battais moi-même contre ce fléau avec l’aide des médecins qui m’ont assisté. Que le Seigneur les accueille dans sa paix pour le repos éternel et que brille à leurs yeux la lumière sans déclin.

Je pense également avec ferveur et prières à nos compatriotes qui demeurent actuellement en souffrances et en isolement dans leurs maisons et dans les hôpitaux. Que le Dieu Suprême atténue leurs douleurs et leur accorde la guérison comme il l’a fait avec Amour pour moi.

Chers Compatriotes,

La COVID 19 est une triste réalité qui emporte chaque jour de milliers de vies, causant ainsi des détresses dans les familles. Les symptômes de cette maladie sont légers et supportables pour ceux qui ont la chance mais sont par contre atroces chez d’autres.

Pour ce qui me concerne, tout a commencé le vendredi 12 mars 2021. Ce jour-là, je ressentais quelque chose comme un début de paludisme.Je suis allé faire une goutte épaisse mais le résultat reçu le soir était négatif. Par excès de précaution, je me suis rendu le samedi matin à l’Institut d’Hygiène pour faire le test de la COVID 19. Le dimanche après-midi, le résultat me déclare positif.

Aux premiers jours de mon traitement, je ne sentais pas beaucoup de malaises. Mais progressivement les symptômes s’accumulaient : j’avais des douleurs indescriptibles sur tout mon corps, des maux de tête, de la toux, le dégoût prononcé pour la nourriture qui est devenue pour moi une corvée, la perte de sommeil et le plus inquiétant a été l’essoufflement qui est venu couronner le reste. Au moindre geste, je perdais le souffle et j’étais obligé de m’asseoir quelques minutes pour retrouver une respiration normale. J’ai perdu 10 kg en deux semaines.

A travers cette dure épreuve que je viens de traverser, je suis davantage triste, choqué et peiné de voir et d’entendre certains de nos frères et sœurs refuser de respecter les mesures barrières instaurées par les autorités de notre pays, mettant ainsi gravement en danger leur propre vie et surtout celle des autres.

Le plus cruel, c’est de voir circuler sur les réseaux sociaux toutes sortes d’intoxications véhiculées par certains qui nient encore l’existence de la maladie ou qui incitent à ne pas se protéger et à ne pas se faire vacciner.

J’exhorte ces irresponsables et inconscients à revenir sur le droit chemin.

Des médecins, des infirmiers et infirmières et autres personnels de santé, sont au front chaque jour. Malgré l’insuffisance des moyens et au péril de leur vie, ils restent à la tâche pour soigner ceux qui sont atteints. N’annihilons pas les lourds sacrifices qu’ils font par nos comportements indignes.

Je leur rends solennellement un vibrant hommage. Que Dieu les aide à continuer ce qu’ils font déjà avec courage et abnégation.

Chers Compatriotes,

Le désastre mondial que cause la COVID-19 nous met davantage devant la réalité implacable de la faiblesse de l’être humain et la vanité de la vie. Oui, comme le dit l’Ecclésiaste, ‘’Vanité des Vanités, tout est Vanité’’. En effet, tout est bulle de savon, feu de paille, vapeur vaporeuse, tout est passager, tout disparaît, tout s’évapore. Notre vie sur terre est éphémère, le voyage est si court que personne ne sait à quelle station il va descendre et à quel moment. Nous nous réveillons chaque matin et vaquons à nos activités, non par mérite personnel, mais uniquement par la volonté et la grâce du Très Haut.

Célébrons donc la vie qui nous a été donnée gratuitement et profitons pleinement de chaque instant de notre parcours terrestre pour notre propre épanouissement et celui des autres, pour ouvrir de nouvelles perspectives pour un avenir plus prospère pour notre pays, au lieu de passer notre temps à ruminer nos rancœurs, à concevoir chaque jour des stratégies pour nous détruire les uns les autres, pour avilir au maximum l’autre par des mensonges et dénigrements. Jusqu’à quand et pour quelle finalité ? 

La haine et la méchanceté sont une prison, la haine et la méchanceté sont un poison, la haine et la méchanceté ne construisent rien ; au contraire, elles  consument lentement mais sûrement tous ceux qui en font leur arme.

En cette période de Pâques, que l’Agneau immolé par la cruauté des hommes nous aide à nous relever et à faire la paix avec nous-mêmes et avec nos frères.

Je voudrais terminer mon témoignage en remerciant très sincèrement mon épouse, mes enfants, mes frères et sœurs pour leur amour et leur soutien qui m’ont aidé à tenir et à triompher de la pandémie.

Je n’oublie pas les médecins et infirmiers, spécialement Dr AMAGLO, Dr TETEGAN de la Clinique Le Printemps, l’Infirmier d’Etat KAMASSA qui m’ont apporté leur brave assistance pour me sortir de la catastrophe

Chers compatriotes,

La victoire sur cette méchante pandémie passe d’abord et avant tout par notre propre autodiscipline. La vie ne vaut rien mais rien ne vaut la vie. Le respect des mesures barrières édictées par le gouvernement dans le cadre de la riposte contre la covid-19 nous aidera à coup sûr à triompher de cette maladie.

Je vous encourage donc vivement, chers Togolaises et Togolais, à respecter scrupuleusement ces mesures barrières et à vous faire vacciner car il n’y a pas pour le moment d’autres solutions.

Joyeuse Pâques à nous tous et que l’Éternel bénisse le Togo.

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *