France : ça grogne dans le secteur de l’enseignement

« À la mi-journée à Paris ce jeudi, plus de 200 écoles primaires étaient fermées », rapporte la RFI.
Selon les informations, un large mouvement de grève observé dans les écoles de France ce jeudi 13 janvier pour protester contre le dispositif Covid-19 installé par le gouvernement.

Après deux ans de crise sanitaire et d’ajustements de l’école aux vagues successives du Covid-19, le personnel éducatif n’en peut plus et compte bien le faire savoir. Selon le personnel de l’Éducation, un seuil a été passé : celui d’« ajouter de la désorganisation à la désorganisation ».

Ce jeudi 13 janvier, c’est donc une dizaine de syndicats et d’organisations représentatives des premier et second degrés publics ou privés, de l’enseignement agricole et des lycées professionnels, qui appellent à dire stop. Avec le soutien de la Fédération des conseils de parents d’élèves, des directeurs, des infirmières, des surveillants ou encore des inspecteurs, c’est un nouveau front politique qui s’ouvre, à trois mois de la fin du quinquennat, dont le gouvernement se serait bien passé.

Car aujourd’hui, ils dénoncent une pagaille indescriptible, un sentiment d’abandon ou encore une situation intenable dans les écoles françaises.

AFRIQUEDIRECT.COM / Mail : afriquedirectnews@gmail.com

Commenter via Facebook

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *