Culture/Miss artisan 2019 : Palanga Esther prend la couronne avec de belles ambitions

1 semaine passé(e)s
408 vues

Le concours miss artisan 2019 a connu son apothéose hier dimanche 1e décembre à Lomé. À l’issue des épreuves, c’est Mlle Palanga Esther qui a remporté la couronne. Une première édition du concours déroulée à travers une soirée riche en couleurs dont ont pris part des autorités traditionnelles et administratives entre autres : Togbui Semekonawo (Chef canton d’Aflao Sagbado), Togbui Dzidzolé (Chef Canton d’Aflao Gakli, représenté par sa femme) et le représentant du maire Golf 7. Une initiative de Groupe des Femmes Dynamiques de Métiers (GFDM) avec la bénédiction de Togbui Semekonawo.

Elles ont toutes laissé leurs outils de travail de côté pour se prêter aux exigences du concours. Que ce soit la phase de présentation, la sortie de démonstration de métiers, sortie pour exécution de danses traditionnelles ou encore la sortie de show individuel, les 11 candidates (composées de coiffeuses, couturières, tresseuses, artisans de pagne Kenté, électroniciennes, photographes, esthéticiennes) ont émerveillé le public présent à cet événement. Et c’est donc à l’issue de ces épreuves que le jury a éliminé 5 candidates pour en retenir 6.

Les 6 ont été départagées sur la question : « Si vous êtes élu Miss Artisan, que pouvez-vous faire pour le développement de l’artisanat au Togo ? ». Et c’est Mlle Palanga Esther, électrotechnicienne et électricienne industrielle qui a su séduire le jury. Elle part donc avec la couronne tout en joie. « Je suis très ému d’être couronnée. Ce n’était pas gagné d’avance. Nous les filles, on nous voit toujours autrement quand nous nous aventurons dans certains métiers et on pense que nous, nous sommes différentes des autres filles, Or, c’est faux. C’est pourquoi je remercie beaucoup le GFDM pour non seulement permet de développer l’artisanat, mais aussi permet à nous les filles de nous affirmer en tant que filles » a-t-elle déclaré .

Son mandat, selon elle, sera consacré au développement de l’artisanat. « Nous aiderons tous les artisans à développer leur métier et nous allons de concert avec le gouvernement et le chef de l’Etat créer des centres à travers tout le pays pour permettre à tous les jeunes qui n’ont plus la possibilité de fréquenter d’exercer le métier de leur choix et les suivre pour l’ouverture de leurs ateliers » a-t-elle insisté.

les 11 candidates en sortie de démonstration de metier

Pour la promotrice Attiogbé Alice, l’événement est initié pour amener les filles à embrasser des métiers souvent difficiles et longtemps exercés par les hommes. L’événement est également initié « pour faire en sorte que l’artisanat puisse se développer comme le souhaite vivement le Chef l’Etat Faure Gnassingbé. Et aussi contribuer à la parfaite réalisation du Plan National de Développement (PDN) du Togo » a laissé entendre Me N’souvi Akpénè epse Sémekonawo, marraine de l’évènement .

Mme N’suvi Akpénè, epse Sémekonawo avec la Miss et ses Dauphines

C’était en tout cas un coup d’essai, coup de maître pour GFDM qui se projette déjà sur la prochaine édition avec plus d’éclat et d’innovations.

Stan A.

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *