Covid 19/Mèche AMINA : Après l’alerte, un OUF DE SOULAGEMENT pour les employés

4 jours passé(e)s
316 vues

Dans un article titré «Alerte/Coronavirus : les employés de Mèche AMINA sous haut risque de contamination, Lomé risque le pire», publié lundi 23 mars, la rédaction de Afriquedirect.com alertait sur le gros risque de contamination au Covid 19 auquel sont explosés plus de 1000 employés de cette société.

L’alerte a été reprise en pompe par des radios de la place. Quelques heures après, l’administration de Mèche AMINA a pris conscience et a commencé à prendre des dispositions pour respecter les mesures d’hygiène. Le personnel est scindé en deux groupes pour faire la rotation, histoire de diminuer le nombre de personnes pendant le temps de travail. Des dispositifs de lavage des mains ont été aussi installés à l’entrée de l’entreprise, à appris notre rédaction en fin d’après midi du lundi 23 mars.

Par la suite, les autorités, se sont saisi du dossier. Après une visite du maire de Golfe 2 dans l’entreprise, le gouvernement par le biais du ministre du commerce Kodjo ADEDZE a également effectué ce mercredi, à l’entreprise. Ce dernier est allé échanger avec le DG de Mèche AMINA, Mr LEE et l’administration.

LIRE AUSSI:Alerte/Coronavirus : les employés de Mèche AMINA sous haut risque de contamination, Lomé risque le pire

les discussions ont porté sur la vigilance, le respect des mesures preventives afin d’éviter la contamination du personnel. Une chose qui serait fatale pour bon nombre de foyers.

on note donc une grande amélioration de travail pour le milier de travailleurs de cette entreprise. Un ouf de soulagement pour ce personnel qui était à la merci de ce virus, et qui ne pouvait faire grande chose pour changer la situation au risque de perdre le boulot.

La Rédaction d’Afriquedirect.com remercie les autorités pour leur promptitude suite à l’alerte à ce grand danger auquel la capitale Lomé était exposée. Que l’administration de Mèche AMINA continue de renforcer les mesures préventives pour éviter a son personnel le risque.

Stan AZIATO

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *