Cameroun : une vingtaine de morts dans un affrontement

Un violent affrontement a éclaté depuis le week-end entre des éleveurs arabes Choas, pêcheurs et agriculteurs. Bilan, une vingtaine de personnes ont été tuées selon les médias locaux. Les faits se déroulent dans une commune située dans la région de l’extrême-Nord à la frontière avec le Tchad.

La cause du violent affrontement est la dispute sur la source d’eau et les terres entre des membres de la communauté de pêcheurs de Mousgoum et des Arabes Choas qui sont des éleveurs de bétail dans la ville de Kousseri, à près de 1500 km de Yaoundé.

Une vingtaine de personnes sont donc tuées et plus de 50 maisons incendiées. L’armée a été mise à contribution pour ramener le calme.

« Il y a un renforcement absolu de la sécurité dans la localité. Je m’y rendrai demain (mardi) pour évaluer la situation. Des gens sont morts », a déclaré lundi soir à Xinhua le gouverneur de la région, Midjiyawa Bakari.

« J’appelle les deux communautés à respecter le vivre-ensemble que prêche depuis des années notre président de la République. Elles doivent apprendre la tolérance », a-t-il ajouté.

Rappelons que cet affrontement entre éleveurs et agriculture dans cette zone d’extrême-Nord du Cameroun n’est pas la première. 12 personnes ont été tuées et des milliers de personnes sont déplacées lorsque les deux tribus en août dernier quand les deux tribus s’affrontaient pour des terres et des ressources en eau.

Commenter via Facebook

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *