Arrestation nocturne de Carlos KETOHOU: très indignée, JDHO interpelle les organisations de défense des droits Humains et chancelleries

4 semaines passé(e)s
585 vues

Arrestation nocturne du Carlos KETOHOU: très indigné, JDHO interpelle les organisations de défense des droits Humains et chancelleries

Alors qu’il est convoqué au Service Central de Recherche et d’Investigations Criminelles de la Gendarmerie Nationale (SCRIC) ce mercredi 30 décembre, le journaliste, Directeur du Journal L’Indépendant Express Carlos KETEHOU a été arrêté manu-militari hier nuit à son domicile. Une arrestation qui indigne L’association Journalistes pour les Droits de l’Homme (JDHO). “dans l’hypothèse d’une corrélation entre cette arrestation et l’article susmentionné, la législation en vigueur au Togo en matière de délit de presse prévoit les voies légales à suivre” a écrit JDHO dans un communiqué. Elle demande la libération du journaliste. Lire le communiqué.

Communiqué relatif à l’arrestation du directeur de publication du journal L’Indépendant Express

L’association Journalistes pour les Droits de l’Homme (JDHO) a appris l’arrestation rocambolesque, cette nuit du 29 décembre 2020, de Carlos Ketohou, Directeur de publication du journal privé L’Indépendant Express, pour une destination inconnue, alors même que, plus tôt dans la journée, il avait reçu un ordre de convocation du Service central de recherches et d’investigations criminelles de la Gendarmerie nationale (SCRIC) pour ce mercredi 30 décembre.

Sans connaître l’objet, l’arrestation et l’ordre de convocation adressé au journaliste Carlos Ketohou interpellent JDHO, car intervenant au lendemain de la publication d’un article intitulé “Scoop de fin d’année : femmes ministres interpellées pour vol de cuillères”.

JDHO condamne avec énergie cette arrestation nocturne du journaliste à son domicile.

JDHO rappelle que, dans l’hypothèse d’une corrélation entre cette arrestation et l’article susmentionné, la législation en vigueur au Togo en matière de délit de presse prévoit les voies légales à suivre.

JDHO exige la libération immédiate et sans condition du journaliste Carlos Ketohou et la cessation de toutes formes de menaces et d’intimidations à son encontre dans le cadre de l’exercice de son métier de journaliste.

JDHO appelle incessamment toutes les organisations de défense des droits de l’homme au niveau national et international ainsi que toutes les chancelleries accréditées au Togo à se mobiliser pour qu’il soit mis fin à toutes les formes d’intimidations dont fait l’objet le directeur de publication de L’Indépendant Express.

La liberté de presse, acquise de haute lutte au Togo, ne saurait souffrir de quelque forme d’intimidations que ce soit, car le Code de la presse et de la communication en vigueur au Togo indique clairement la voie à suivre en matière de délit de presse.

Fait à Lomé le 29 décembre 2020
Pour JDHO
Le président

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *