Au colloque, Abdou Assouma parle de la création de la CNDH avec Me Agboyibo

2 mois passé(e)s
2873 vues

Le colloque en hommage à Agboyibo, lancé à Lomé

Le colloque international en hommage à Me Yawovi Madji Agboyibo a été lancé ce jeudi 3 juin 2021 à Lomé. Une rencontre de deux jours pour revisiter et questionner le parcours de l’homme afin d’en retenir le nécessaire de ses bons œuvres.

«Me Yawovi Madji Agboyibo, l’histoire d’une vie et d’un temps 1943-2020», c’est le thème sur lequel se repose le colloque dont la cérémonie d’ouverture a vu la présence d’imminentes personnalités.

Table d’honneur lors de la cérémonie d’ouverture

Outre la famille biologique et politique de l’homme, le colloque est haussé par la présence du président de la cour constitutionnelle, Abdou Assouma, du médiateur de la République, Mme Awa Nana, de l’ancien premier ministre Joseph Koffigoh, de l’ancien ministre Pascal Bodjona, de la présidente de la CNDH (Commission Nationale des Droits de l’Homme), Nakpa Polo et des acteurs politiques et de la société civile.

Le président du CDFDH, organe initiatrice de l’évènement, André Afanou a dans son discours de bienvenu, rappelé qu’il ne s’agit pas de peindre tout en beauté de l’Homme mais de revisiter son parcours afin d’en tirer le meilleur de l’immensité de ses œuvres.

Yaovi Agboyibo est un passionné du Togo. Un homme de dialogue et de paix” a laissé entendre la président de la CNDH, Nakpa Polo dans son allocution.

La cérémonie d’ouverture a été suivi d’une conférence inaugurale tenue par le président de la cour constitutionnelle togolaise, Abdou Assouma, du bâtonnier Robert Dossou du Bénin entre autres. Après que ce dernier ait témoigné de l’immensité de Me Agboyibo, ça a été le tour de Abdou Assouma de dire à l’assistance comment Me Agboyibo a fait naître la CNDH.

Selon le président de la cour constitutionnelle, tout est parti d’une mission que Me Agboyibo a accomplie à Génève sur demande du feu Président Gnassingbé Eyadema.

“Quand la mission lui a été confiée, il m’a choisi pour aller avec lui à Génève pour l’accomplir. Il s’agissait d’aller défendre le Togo dans un dossier le concernant. Nous étions revenus en triomphe. Dans le compte rendu, Me Agboyibo a rapporté au président qu’il est recommandé aux pays d’avoir une commission des droits de l’homme” a relaté Abdou Assouma.

L’idée de la CNDH est née donc ainsi au Togo et s’est concrétisée après quelques jours.

“Le Président Eyadema nous a dit, si vous trouvez que c’est bien pour notre pays, alors je vous charge de travailler pour sa concrétisation. Nous sommes parti travailler sur les contours de la création de la commission avec un document et logo que nous lui avons apporté plutard. Après seulement quelques jours, le projet de loi portant création de la CNDH a été étudiéen conseil des ministres et le décret de sa création a été signé” a exposé le président de la cours constitutionnelle.

Les témoignages des uns et des autres sur l’homme dénommé: Bélier noir n’ont pas manqué durant toute la cérémonie.

Le colloque proprement dit a commencé et prendra fin demain vendredi. Il est attendu des débats et conférences, un ouvrage scientifique qui pourra servir à la postérité.

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *