59e anniversaire de l’assassinat de Sylvanus Olympio : « rendre le Togo plus libre et démocratique » ambitionne l’UFC

Le Jeudi 13 janvier 2022 était le 59e anniversaire de l’assassinat de l’ancien Chef d’Etat togolais, Sylvanus Olympio.
Pour commémorer cet événement, les cadres du parti « Union des forces de changement (UFC) » se sont rendus en terre béninoise, plus précisément au cimetière d’Agoué à Lokossa, situé au Sud du pays de Patrice Talon, près donc de la frontière avec le Togo.

C’est là que repose à jamais le père de l’indépendance du Togo. Les membres de la délégation du parti de Gilchrist Olympio, les fils de l’illustre disparu du 13 janvier 1963, ont déposé des gerbes de fleurs sur sa tombe et sur celle de son épouse, Dina Grunitzky.

La commémoration de ce triste anniversaire a été placée sous le signe du défi du progrès. En effet, détaille le député Séna Alipui, plus de six décennies après l’indépendance, « Le défi du développement reste entier ».

« C’est le défi auquel s’attelait Sylvanus Olympio, pour lequel il se battait. C’est pour cela qu’il a été tué. Nous allons le relever ensemble pour faire du Togo, un pays libre, démocratique, prospère, un pays qui nous ressemble, un pays qui nous rassemble, l’or de l’humanité comme l’ont rêvé les pères fondateurs de l’Ablodé. 

C’est le sens du combat que nous menons, c’est le sens du combat que Gilchrist Olympio mène. Les questions comme l’alternance, le développement se retrouvent dans ce combat-là », souligne le troisième vice-président de l’Assemblée nationale.

AFRIQUEDIRECT.COM / Mail : afriquedirectnews@gmail.com

Commenter via Facebook

commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *