Mauvaise perception de l’audit interne : un forum de l’IIA-Togo pour changer les donnes

3 semaines passé(e)s
148 vues

Dans l’opinion, l’auditeur interne est perçu comme un gendarme qui a pour tâche de démasquer les gens ou détecter les fraudes dans les sociétés ou entreprises. Et donc, ils sont craints par les administrateurs et ces derniers sont très réticents à solliciter leur service. L’Institut des Auditeurs internes du Togo (IIA-Togo) veut changer cette perception et redonner aux auditeurs plus d’outils pour servir la société. C’est en tout cas le but d’un forum débuté mercredi 25 septembre à Lomé, et ce, jusqu’au vendredi 27 septembre à l’endroit des auditeurs internes du Togo. 

Il s’agit en effet du forum national de l’audit interne qui est à sa troisième édition. Avec pour thème « L’audit interne au service de ses parties intéressées », ce forum rassemble les professionnelles de l’audit, de la gouvernance, du management des risques et du contrôle. 

« Il est question au cours des trois jours de travaux, de former les professionnelles de l’audit, de la gouvernance, du management des risques et du contrôle pour qu’ils se mettent au service des parties prenantes qui ont des attentes diverses et antagonistes des administrateurs » a indiqué entendre Segbéaya KOUGNIGBAN, Secrétaire général de L’IIA-Togo. 

Et d’ajouter que « Nous espérons vivement que les auditeurs internes puissent créer beaucoup plus de valeurs, c’est pour ça que les thèmes inscrits constituent des outils que nous allons leur donner pour que de par leur travail, leurs organisations puissent franchir un nouveau pallié dans leur développement». 

« L’éthique des affaires : entre le marteau et l’enclume », « interagir avec l’audit interne pour anticiper les risques émergents et apprécier la situation de l’entreprise », « la fonction ‘’conformité’’, quelles interactions avec le management des risques ? » Sont entre autres les multiples thématiques qui seront abordées lors des travaux.

D’après les organisateurs, il s’agit des thématiques bien choisies qui seront non seulement animées par des conférenciers nationaux, mais aussi internationaux venus de la Belgique, la Suisse, du Burkina Faso, du Mali, ceci pour permettre de bien outiller les auditeurs internes. 

 Il est temps selon des organisateurs de changer la mauvaise perception des auditeurs. « La réticence à accepter l’audit interne dans les organisations est la conséquence de la perception qui fait qu’on a peur de l’audit au lieu de demander à l’audit de venir faire son travail pour permettre à l’organisation de bien avancer » s’est indigné le Secrétaire général. Selon lui, l’audit interne est un conseiller de la direction générale et du conseil d’administration pour atteindre les objectifs de l’organisation.  « Ceux qui sont réputés à démasquer la fraude, c’est plutôt les examinateurs de fraude »  indique-t-il

Stan A.

 

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *