CAN 2019: Cataclysme, l’Afrique du Sud sort l’Egypte en  8es de finale (1-0)

5 mois passé(e)s
195 vues

CAN 2019 – C’est un véritable camouflet pour l’Egypte ! Organisateurs du tournoi, les Pharaons ont été éliminés dès les 8es de finale par l’Afrique du Sud (1-0) samedi au Caire. Thembinkosi Lorch a crucifié les Egyptiens en fin de match et offert la qualification aux Sud-Africains, qui affronteront le Nigeria en quarts de finale.

L’impensable s’est produit, l’Égypte est éliminée de “sa” CAN. Au terme d’un match poussif, les Pharaons se sont inclinés ce samedi au Caire, face à une équipe sud-africaine sans complexe (0-1). Thembinkosi Lorch a puni le pays organisateur en fin de rencontre, à la suite d’un contre dévastateur (85e). Intouchable jusqu’à présent dans cette compétition avec trois victoires de rang, l’Égypte est passée à côté de son rendez-vous. Les Pharaons qui ont eu le contrôle du jeu, ont surtout payé leur manque d’efficacité. Les Bafana Bafana affronteront le Nigeria, tombeur du Cameroun, un peu plus tôt (3-2) mercredi, pour une place en demi-finale.

Poussée par un public en feu au stade international du Caire, comme en témoignent ses 74000 supporters, l’Égypte a failli à sa mission, devant son public. Organisée dans son schéma préférentiel en 4-2-3-1, la sélection égyptienne a tenté de faire ce qu’elle fait depuis le début de cette CAN : priver son adversaire du ballon et profiter de la technique de ses ailiers, Mohamed Salah et Trezeguet. Le second s’est illustré une première fois sur son côté droit en réalisant un joli numéro, avant d’être stoppé irrégulièrement.

Lorch brise le rêve égyptien
Peu souveraine, l’Egypte est tombée dans le piège. Les Sud-Africains ont gagné en confiance au fil de la rencontre, sentant probablement l’équipe égyptienne moins sereine qu’à l’accoutumée. À l’image des occasions successives de Thembinkosi Lorch (29e,39e), dans la fin du premier acte. Étrangement peu sereins, et pas assez incisifs, les Pharaons ont laissé des brèches au sein de leur défense. Toutefois la sublime ouverture de Mohamed Salah pour Trezeguet (56e), seul face au but, aurait pu éteindre l’enthousiasme sud-africain. Cela n’a pas été le cas.

Les trois changements opérés par Javier Aguirre Onaindía (Ahmed Ali Kamel, Amr Warda, Soliman) n’ont pas changé la physionomie du match. L’équipe égyptienne, dépositaire du jeu, est restée trop stérile. La vitesse des attaquants sud-africains a continué de poser un problème au pays-hôte de la compétition. Bien lancé, à la suite d’un contre éclair, et plutôt à son avantage durant la rencontre, Thembinkosi Lorch a trompé d’un plat du pied de Mohamed Al-Shenawi (0-1, 85e). Le jeune attaquant de 25 ans a inscrit au passage le premier but de carrière en sélection. D’une importance capitale et aux conséquences désastreuses pour son adversaire du soir. L’Égypte, nation reine du football africain, est tombée à la surprise générale, à domicile. Triste sort pour les Pharaons, qui visaient un huitième titre.

Farid Sarr

Pour vos demandes de service (reportage, publi-reportage, publicité etc), contactez nous sur : 98 57 07 06

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *