Elections locales: La FTBC, FONDESC et le FCTD appellent les populations à se faire recenser et plaident pour un recensement de 7 jours

7 jours passé(e)s
60 vues

La révision des listes électorales en vue des élections locales du 30 juin prochain, a démarré officiellement hier jeudi 16 mai 2019. L’opération de recensement va durer trois jours (les 16, 17 et 18 mai) sur toute l’étendue du territoire national selon la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Pour une révision électorale réussis, trois organisations de la société civile appellent les populations à se mobiliser pour cette opération, mais demandent au gouvernement de proroger la durée de révision d’une semaine au cours d’une conférence de presse le mercredi 15 mai dernier où ces deux organisations ont plaidé pour l’organisation du recensement sur une durée de sept (7) jours.

La Fédération des Travailleurs du Bois et de la Construction (FTBC), le Fonds de Solidarité pour la Promotion des Droits Syndicaux et Humains, et le Développement Économique Social et Culturel (FONDESC) demandent au gouvernement de proroger la durée de révision d’une semaine. Pourquoi une telle requête de révision en une semaine et non en trois jours : « Après analyse de la situation et les conditions d’organisation de la révision des listes et d’inscription pour la participation des citoyens aux élections locales après 32 ans, font le constat suivant : la durée de trois jours prévue pour la révision des listes électorales dans le cadre des élections est très insuffisante pour permettre aux populations des villes et campagnes en cette période de pluie et d’examens de participer massivement à l’opération » explique Antoine Ayao Gbandou, secrétaire national de la FTBC.

Selon lui, au regard de l’importance que revêtent les élections locales dans l’instauration de la démocratie et la bonne gouvernance au niveau local, les populations des villes et campagnes doivent sortir massivement pour aller se faire inscrire sur les listes à compter du 16 mai 2019.

Pour finir, les deux organisations syndicales et de la société civile ont lancé un appel au gouvernement et à la CENI et lui demandent de revoir la durée prévue pour la révision des listes électorales et l’amener à au moins 7 jours. C’est-à-dire du 16 au 22 mai 2019 afin de permettre aux populations de s’inscrire sur les différentes listes communales.

Soutenu par le Front Citoyen Togo Debout (FCTD), le FONDESC invite également les populations à s’impliquer d’avantage pour la bonne tenue de ces élections locales en allant se faire recenser. « Les conditions dans lesquelles les élections du 20 décembre 2018 ont eu lieu, vous n’êtes pas sans savoir non plus que les populations non pas eu le temps de se faire recenser et nous estimons que pour les élections locales, il est important que les populations soient sérieusement impliquées puisqu’en réalité c’est une élection qui est beaucoup plus proche de ces populations qui leur permet de participer à la gouvernance de leur communauté et donc nous estimons que beaucoup de citoyen togolais ne c’étaient pas faire recenser au cours des élections du 20 décembre et qu’il est important qu’on donne l’occasion cette fois-ci aux populations, aux citoyens togolais de pouvoir se faire inscrire, de pouvoir se faire recenser et de pouvoir participer effectivement à ces élections communales pour que les trois (3) jours donnés par le gouvernement pour un nouveau recensement soient rallongés et si possible permettre aux populations de se faire recenser dans un intervalle de sept (7) jours ce qui permettrait à toutes les populations de pouvoir participer à ces élections » a laissé entendre Me Claude Amégan, président du FONDESC.

Il faut rappeler que le thème retenu pour cette conférence de presse est : « La contribution des organisations syndicales et de la société civile pour l’instauration de la démocratie locale et une meilleure implication des populations à la base ».

Messan

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *