Cpi: Refusé par les pays d’Europe, Blé Goudé veut rentrer en Côte d’Ivoire

2 mois passé(e)s
1535 vues

Libéré sous condition par les juges de la Chambre d’appel de la Cour pénale internationale (Cpi), le mardi 15 janvier 2019, au même titre que l’ancien président Gbagbo, Blé Goudé Charles n’a pas encore trouvé de pays d’accueil. Face à cette situation qui devient certainement intenable pour lui, l’ex-leader de la galaxie patriotique, par le biais de ses avocats, compte introduire des demandes d’accueil à des pays africains, et au cas échéant à la Côte d’Ivoire.

Ils sont toujours dans l’attente d’un pays qui leur ouvrira les portes de leurs frontières afin qu’ils y séjournent à la faveur de leur liberté conditionnelle. Si la situation de Laurent Gbagbo est sur le point d’être réglée, puisque la Belgique a accepté de l’accueillir, celle de Charles Blé Goudé reste plus qu’improbable. Lasse de voir son client être refoulé par les pays européens, Rfi nous apprend que même si des discussions se poursuivent avec plusieurs pays du vieux continent, son avocat n’écarte pas la possibilité, en cas d’échec, de se tourner vers des Etats africains, dont la Côte d’Ivoire.

En attendant que le conseil de Blé Goudé en arrive à ce point des négociations, l’ex-président ivoirien et son ancien ministre ont donc passé une nouvelle nuit sur le sol néerlandais. Faut-il ajouter, selon le confrère, que bien qu’ayant été libérés, Charles Blé Goudé et Laurent Gbagbo encore au aux Pays-Bas, ne résident cependant pas ensemble. Cette volonté de se séparer serait même une idée des deux acquittés.

Selon le ministère des Affaires étrangères belge, les préparatifs vont bon train pour permettre à l’ex-président Laurent Gbagbo de rejoindre la Belgique. Une source à la Cpi confirme bien que l’accord n’est pas remis en cause, mais que des questions logistiques ralentissent le départ de Laurent Gbagbo en Belgique où résident sa seconde épouse et l’un de ses fils.

Olivier YEO

Commenter via Facebook

commentaire

commentaires

laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *